Fillon, Solère, Le Pen... Les affaires sont-elles en train de dévorer la campagne présidentielle ?

François Fillon : "Si on veut rétablir l'autorité dans le pays, je dis qu'il faut des responsables politiques honnêtes, irréprochables"
François Fillon : "Si on veut rétablir l'autorité dans le pays, je dis qu'il faut des responsables politiques honnêtes, irréprochables" © AFP / Richard BOUHET

Les médias passent-ils trop de temps à chercher des poux dans la tête des candidats ou de leur entourage ? On peut le penser. Mais ce n'était pas du tout le point de vue d'un ex-candidat à la primaire de droite, qui faisait campagne sur l'éthique et l'exemplarité. Un certain François Fillon :

Il y a un problème d'abaissement de la morale publique ; il y a un problème d'abaissement du niveau d'éthique dans la vie politique… et si on veut rétablir l'autorité dans le pays, je dis qu'il faut des responsables politiques honnêtes, irréprochables.

C'était sur France Info début septembre. François Fillon, alors, était très loin du duo Sarkozy/Juppé dans les intentions de vote des électeurs de droite. D'où la charge qu'il venait de sonner contre l'ancien président avec cette phrase :

Qui imagine de Gaulle mis en examen ?

Alors aujourd'hui, acharnement, feuilleton médiatique ? Mais non au contraire. Ce qui défrisait François Fillon à l'époque (le 2 Septembre dernier sur France Info) :

C'est la manière dont le système politico-médiatique passe sur toutes ces affaires. Ça fait la une pendant trois jours, puis c'est fini, on n'en parle plus. Moi sur le terrain, je rencontre tous les jours des gens qui me disent "quand je passe devant le radar, je paye".

Propos repérés, retrouvés par le site Brut.

Une chanson ?

Extrait musical : "Fais ce que je dis (pas ce que je fais)" de Johnny Hallyday

La chronique en vidéo

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.