Un peu d’introspection régionale ce matin, c’est la manchette de « La voix du Nord » : Après la polémique Catherine Deneuve, au Nord sommes-nous des grognons ?

Deneuve a certes bien balancé sur la tristesse de Dunkerque, l’alcool et les cigarettes. Mais, se demande le journal, la réaction des Dunkerquois et des Nordistes n’est-elle pas un poil disproportionnée ?

Alors les psys sont appelés à la rescousse : l’un d’eux parle d’un complexe d’infériorité. « Le fait d’avoir une image dévalorisante de soi explique des réactions épidermiques dès qu’on se sent attaqué ».

A moins que le problème vienne de ceux qui dénigrent : « Ces stars qui vivent déconnectées, dit un autre psy. En sortant de leur bulle, la réalité sociale leur saute enfin aux yeux ».

Mais il faut compter avec la susceptibilité nordiste. Nous n’avons pas, admet la Voix du Nord, le second degré des Britanniques ou des Belges… ces Belges qui parviennent à faire de Charleroi, élue « ville la plus laide du monde » une attraction touristique mondiale.

Et la photo de Une de La Voix du Nord alors est-ce que c’est du second degré ?

On y voit une ribambelle de parapluies abritant des passants sous l’averse. Bienvenue à Lille !

Extrait de « Il y a du soleil à Lille ». C’était le regretté Ronny Coutteure, qui était Belge.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.