Hermaphrodite dormant au Louvre
Hermaphrodite dormant au Louvre © Corbis / Douglas Schwartz
Allez, on se lâche ce matin, dans ce 7h43, du cul, du cul, du cul ! Même si hier à l’Assemblée nationale, le ministre Alain Vidalies en répondant à l’UMP n’a pas osé prononcer le mot… _Extrait._ Scandale à droite… parce que Vidalies répondait ainsi à UNE députée. L’UMP dénonce une métaphore humiliante d’une goujaterie inadmissible. On en était là quand on est tombé sur l’édito d’Alix Girod de l’Ain dans le dernier numéro de _Elle_ . Là pas de métaphore, il est bien question de cul et de poils au cul. Avec le combat qu’elle voudrait relayer pour la libération des frifris, après dit-elle des décennies sous le joug de l’épilation obligatoire, douloureuse et onéreuse. Aux Etats-Unis déjà, Cameron Diaz, Julia Roberts et Gwyneth Paltrow militent pour le retour du triangle de l’avant-guerre du poil. Si 1914 était l’année des poilus conclut Alix Girod de l’Ain, nous ferons de 2014 celle de la poilue! _Extrait de « les poils du cul » par Pierre Perret._
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.