Une chaîne de restaurants, numéro 1 de la viande grillée, accusée, en pleine crise de la vache folle, d’avoir violé l’embargo en servant des stocks de viande anglaise.

Vous vous souvenez ?

Le scandale Buffalo Grill, à la fin 2002 . Deux dirigeants du groupe incarcérés, avec des mises en examen pour homicide involontaire, parce que la juge Bertella-Geffroy avait constaté que deux des victimes de la maladie de Creutzfeldt-Jakob avaient leurs habitudes chez Buffalo Grill.

Mais c’est la justice qui était folle. Et qui vient il y a quelques jours de prononcer un non-lieu général, faute de charges suffisantes. En résumé, il n’y avait pas plus de viande anglaise que de beurre en broche. Il y a eu en revanche -et ça mérite d’être réentendu…- un bel emballement médiatique…

Extraits journaux de France Inter.

Eh bien pour la justice ça a duré 13 ans. Reportage de Benoit Collombat en janvier 2003.

Le fondateur de Buffalo Grill, Christian Picart qui a pu éviter la prison grâce à son statut de résident Suisse, veut attaquer l’Etat pour faute lourde.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.