Direction l’Australie ce matin. Je vous emmène dans un petit village perdu au milieu de nulle part, peuplé d’aborigènes, à 900 km au sud de Darwin…

Pourquoi là-bas ? Eh bien parce qu’on vient d’y faire une découverte hors du commun : Une nouvelle langue encore en cours de formation.

C’est une scintifique américaine, qui vient de passer 10 ans sur place, qui le raconte au New York Times… Elle a eu la suprise de découvrir que les plus jeunes des aborigènes qu’elle a cotoyés venaient d’inventer leur propre langage. Un mélange d’anglais, de créole et du dialcete local. Si vous vous demandez à quoi cela peut bien ressembler, eh bien à ça :

Extrait d'une histoire pour enfants racontée dans cette nouvelle langue

Particularité de ce nouveau dialecte, il n’est parlé que par les moins de 35 ans…. Quelques dizaines de personnes dans ce village de 700 âmes, mais il est doté de sa propre grammaire. Le WARLPIRI RAMPAKU, c’est son nom, serait donc un langage codé inventé par les adolescents aborigènes pour échapper a l’oreille de leurs parents.

Une sorte d’argot, ou de verlan aborigène, qui nous renvoie à nos propre tentatives d’asticoter la langue francaise.

Extrait de la chanson en verlan "J'ai la cervelle qui faisait des vagues", de Jacques Dutronc

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.