Au-moins 282 morts et 2 000 blessés au Nicaragua depuis la mi-avril, sur une population totale de 6 millions d'habitants. Après un projet drastique de réforme des retraites, des manifestations ont éclaté et sont devenues peu à peu un soulèvement contre le président Daniel Ortega.

Après un projet drastique de réforme des retraites, les manifestations au Nicaragua ont éclaté et perdurent
Après un projet drastique de réforme des retraites, les manifestations au Nicaragua ont éclaté et perdurent © AFP / Carlos Herrera / DPA

"C'est un dictateur, nous l'avons soutenu dans les années 80, mais on en a assez de la répression du peuple ! Et je suis un ancien guérillero", explique ce manifestant au visage masqué dans une vidéo diffusée par la RTS, la radio télévision suisse.

Ortega, l'ancien sandiniste avait effectivement déjà dirigé le pays : réforme agraire, lutte contre l'alphabétisation, amélioration du système de santé et respect de l'alternance politique... Il avait quitté le pouvoir légalement. Revenu au pouvoir en 2007, Ortega a choisi sa femme comme vice-présidente, il s'appuie sur l’Église catholique et selon l'opposition, il exerce un pouvoir autocratique et répressif.

Sur les réseaux sociaux, la propagande numérique fait rage entre les deux camps, celui du "dictateur" présumé et des "terroristes" supposés. Alors qui de mieux qu'un reporter pour nous raconter qui est Daniel Ortega ? Philippe Lançon dans son dernier livre Le lambeau nous raconte Ortega qu'il rencontré en 1991 à Bagdad invité par Saddam Hussein : 

Il ressemblait à un petit loubard des faubourgs de l'Histoire. C'était l'homme qui rétrécit. En rétrécissant, il rétrécissait l'Histoire, cette vieille catin gourmande. Il n'était plus un guérillero marxiste et pas encore un caudillo chrétien.

Ce weekend, les forces de l'ordre ont tiré sur des étudiants réfugiés dans une église de Managua. Les statues du Christ et de la Vierge ont été détruites et deux étudiants sont morts dans l'édifice religieux.

ALLER PLUS LOIN

Écoutez ►► Nicaragua : impasse politique et manifestations meurtrières

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.