En 1976, un couple mythique du théâtre français s’empare d’une trentaine de chansons de Guy Béart, pour les dire et les enregistrer comme des poèmes, en les dépouillant de leur musique.

Ce qui était quand même très gonflé. Personne jamais n’avait fait ça… Combien de chansons pourrait-on faire sombrer dans le ridicule en les récitants à plat ?

Le résultat est inégal, mais il est parfois renversant.

Grace à la qualité des textes de Béart… et à la dimension des deux comédiens : Madeline Renaud et Jean-Louis Barrault.

Extrait « La vérité ».

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.