Verra-t-on un jour cette révolution que nous présente Libération ce matin, révolution pour l’interview politique et même pour le journalisme tout court ?

Le Washington Post développe en effet une application qui permettrait de vérifier automatiquement et en direct les affirmations des politiques pendant leurs discours.

Une sorte de détecteur de mensonges publics, qui n’en est qu’au stade du prototype : il y a d’abord un logiciel qui transforme la voix en texte, lequel sera ensuite confronté à une base de données en cours d’élaboration par les journalistes du Post.

Pour l’instant, ce robot anti-bobards ne marche pas à tous les coups. Tous les sujets ne se prêtent pas au "vrai ou faux".

Mais imaginons un court instant, ce que cela pourrait donner à la radio… tiens, avec la déclaration récente du patron de Spanghero…

Extrait interview Barthélemy Aguerre.

Evidemment, après coup c’est plus facile… surtout quand le mensonge sort de la bouche du cheval… Mais pour certains politiques, l’épreuve pourrait tourner à la boucherie.

Extrait de « Laquelle des deux est la plus snob » par Jacques Dutronc.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.