Retour vers le futur.

L’actualité de la semaine met en vedette deux têtes d’affiches d’il y a 25 ans : Roland Dumas et Bernard Tapie.

Qui ont plus d’un point commun :

Dumas et Tapie ont été les protégés de François Mitterrand, qui les a promus : ils ont participé au même gouvernement, celui de Pierre Bérégovoy.

Ils ont été mis en examen et arrêtés à leurs domiciles par la même juge, Eva Joly, qui les a tous deux inscrits à son tableau de chasse.

Et la comparaison s’arrête là. Si Roland Dumas a reconnu que l’élection présidentielle de 1995 avait été entachée de fraude et qu’il l’avait étouffée, Bernard Tapie lui, n’a rien reconnu du tout, même si la cour d’appel vient de juger que son arbitrage à 400 millions d’euros était bien entaché de fraude.

A part cela, dans les archives de l’INA, Mai 1992, Bernard Tapie, contraint à la démission, réaction de son collègue Roland Dumas.

Extrait

Roland Dumas, Bernard Tapis, c’était notre rubrique la politique aussi c’était mieux avant !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.