Décidément il s’en passe toujours de belles devant la commission Cahuzac. En plus de convoquer à nouveau l’ancien ministre, ses membres ont eu le droit hier à une belle et grande lecon de communication.

Dans le rôle du prof : Stéphane Fouks, grand manitou de la comm, qui a conseillé tour à tour Lionel Jospin, DSK, et Jérôme Cahuzac, avec à chaque fois le succès qu’on connaît.

Question : a t-il cherché à couvrir son vieil ami durant l’affaire? Stéphane Fouks jure que non :

Extrait de son audition retransmise sur LCP

Deuxième salve quelques instant plus tard : la commission cherche à savoir quel rôle il a pu jouer dans la communication de Jérome Cahuzac. Et voici sa réponse :

Extrait de son audition retransmise sur LCP : « Aucun role institutionnel c’est évident. On ne s’est parlé que 3 ou 4 fois dans cette affaire... »

«Je n’ai joué aucuin role institutionnel…. tout cela mérite une petite vérification », dit-il. Et on la trouve d’un simple clic sur internet…

Le 3 decembre 2012, à la veillle de la publication du 1er article de Médiapart, Stéphane Fouks a pourtant eu en ligne l’un des auteurs, Fabrice Arfi, qui a tout enregistré. 14 minutes de converstaion, durant lesquelles le communicant tente d’abord de le dissuader de sortir son enquête. « Tout ça c’est des conneries, des rumeurs. Et de la couille en barre.»

Puis, Fouks lui propose de repousser la publication de l’enquête, en échange d’une entrevue avec Jérome Cahuzac. Le script du coup de fil est disponsible sur le site Arrêt sur images.

Le lendemain, c’est encore lui qui monte une réunion entre Médiapart et le ministre. Et deux mois plus tard, lui toujours, qui organise une ITV pour son ami. Pas mal, décidemment, pour quelqu’un qui n’a joué aucun rôle.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.