Il n’y aura plus de « Chansons d’amour » à la télévision russe. Le film de Christophe Honoré qui avait pourtant été montré en salles à sa sortie en 2007, vient d’être censuré, interdit de diffusion par le Roskomnadzor, qui n’est pas un animal préhistorique, mais le nom du CSA russe.

C’est le premier effet culturel de la loi qui interdit la propagande homosexuelle au pays de Poutine.

Une loi que l’ambassadeur de Russie en France avait ainsi défendue la semaine dernière sur France Inter

Extrait du 7/9 du 11 septembre.

"Toute tolérance à ses limites". Et ce n’est pas parce que les Russes s’embrassent sur la bouche qu’ils doivent subir cela au cinéma.

On est curieux de connaître le sort qui sera réservé à « La vie d’Adèle », le film de Kechiche, Palme d’or à Cannes… qui n’a toujours pas reçu de visa.

Vladimir Poutine lui, a expliqué récemment qu’il n’avait rien contre les homos. La preuve, il adore Tchaïkovski.

Extrait de "J'ai cru entendre"

Louis Garrel et Grégoire Leprince-Ringuet dans les Chansons d’amour de Christophe Honoré.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.