La candidate du Front National, Marine Le Pen, ne viendra pas à France Inter. Or Patrick Cohen avait quelques questions.

Ce matin, les questions que nous ne poserons pas à Marine Le Pen. Vous le savez, la candidate du FN a subitement annulé sa venue à France Inter, nous laissant les bras ballants avec notre liste de questions.

On s’est dit que c’était dommage, alors en voici quelques-unes.

L’Europe et l’euro d’abord.

Marine Le Pen, avez-vous changé d’avis ?

Et si oui, qu’est-ce qui vous a fait changer par rapport à ce que vous disiez il y a 5 ans sur France Inter (du temps où vous veniez à France Inter) ?

Extrait.

Abandonner l’euro de toute façon ? Ou bien en cas d’échec des discussions, comme vous le dites aujourd’hui ?

Mais pourquoi alors vouloir modifier la Constitution dès la fin juin par référendum pour retirer la France de l’Union européenne – c’est dans votre projet -suppression de l’article 88 ?

Si les Français disent oui, où est la marche arrière ? Où est la négociation européenne promise ? S’ils disent non, est-ce que vous quitterez l’Elysée après seulement 2 mois de présidence ?

Le Vel d’Hiv, Marine Le Pen. Puisque vous disculpez la France des crimes de Vichy, êtes-vous toujours pour supprimer la seconde guerre mondiale des manuels de primaire, comme vous l’avez déclaré en février 2013 ? Même chose pour la colonisation et la guerre d’Algérie.

A ce propos, diriez-vous à nouveau ceci sur le massacre du 17 octobre 61, la répression sanglante des Algériens du FLN dans Paris ?

Extrait.

« Un bobard ». Marine Le Pen sur France 24 en octobre 2012.

Demain ici même, les questions que nous ne poserons pas à Jean-Luc Mélenchon.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.