Rachida Dati contredisait hier les propos de notre éditorialiste Yaël Goosz en direct à l'antenne. Marc Fauvelle se lance dans un fact-checking sur cette histoire avec l'aide de Quentin Dickinson : Emmanuel Macron a-t-il ou n'a-t-il pas été applaudi et ovationné au Parlement européen ?

C'était hier matin, ici même : petit accrochage en direct entre notre invitée du jour, Rachida Dati, et Yaël Gosz, qui consacrait son édito politique au discours d'Emmanuel Macron devant le Parlement européen... 

Discours très applaudi sur la plupart des bancs, estimait Yael Goosz, ce qui,  n'a pas été du gout de la député européenne :

"Vous y étiez ? Vous avez regardé ? Moi j'étais dans hémicycle. Il n'a pas du tout été ovationné, ni super applaudi... Vous n'y étiez pas alors je vous invite à une chose, puisque France Inter aime bien les vérifications, vous allez regarder en replay les discours."

Emmanuel Macron lors de son discours au Parlement européen
Emmanuel Macron lors de son discours au Parlement européen © AFP / ELYXANDRO CEGARRA / NurPhoto

Et bien allons y, puisque Rachida Dati nous y invite...

Nous sommes en ligne avec Quentin Dickinson,  spécialiste des questions européennes à France Inter. Il a assisté au discours avant hier, avant de se le repasser en intégralité et en en replay hier.... 

Alors quel a été l'accueil des eurodéputés ?

QD : "Si l'on ajoute les eurodéputés de tous bords qui avaient un préjugé favorable en faveur du président de la République, à ceux qui étaient simplement curieux de voir le phénomène Macron à l'oeuvre, cela faisait du monde : environ 680 élus sur les 751 que compte le Parlement européen. 

Emmanuel Macron est resté dans l’hémicycle pendant trois heures, c'est sans précédent. D'habitude les chefs d'état ou de gouvernement dépassent rarement une heure de présence ; il a été interrompu huit fois par des salves d'applaudissements, dont deux ovations debout. En dehors des élus d'extrême-droite, tous les groupes ont salué le propos ou la performance. "

Comment expliquer que Rachida Dati fasse une autre lecture de cet événement ? 

QD : "Personne ne conteste que Me Dati était bien présente à Strasbourg hier ; elle a participé aux votes qui ont eu lieu entre  13h30 et  13h50 après le départ d'Emmanuel Macron. 

Mais pour avoir une vue d'ensemble du grand oral de celui-ci, mieux vaut avoir été présent dans l’hémicycle pendant les trois heures... Or, l’enregistrement des caméras de la salle montre que le fauteuil n°423, celui de Me Dati, était le plus souvent inoccupé". 

Légende du visuel principal:
Rachida Dati contredisait hier les propos de notre éditorialiste Yaël Goosz en direct à l'antenne. Marc Fauvelle se lance dans un fact-checking sur cette histoire avec l'aide de Quentin Dickinson © Radio France
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.