Le mot du jour : stress.

C’est le président du Medef Pierre Gattaz qui demande au gouvernement de renoncer à stresser les patrons… et d’arrêter de lui faire peur…

Extrait.

Exemple de stress cité par Pierre Gattaz : la réforme des retraites qui a pourtant déjà été votée…

Extrait.

Oups ! Et voilà comment dans une même phrase on peut laisser entendre, que lorsque les salariés souffrent d’un travail pénible, ce sont les patrons qui en sortent épuisés.

Parfois, on se dit qu’il n’y a pas que le travail qui soit pénible.

Extrait « T 'es seul, tu stresses, t'es mal » par Eddy Mitchell __

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.