Hommage ce matin à Victor Hugo et à Ségolène Royal qui a abondamment cité le grand homme pour conjurer sa défaite de La Rochelle.

« Toujours la trahison trahit le traître. Jamais une mauvaise action ne vous lâche sans rémission pour les coupables… »

Mais qui était ce traître fustigé par Victor Hugo puisque celui-ci, paraît-il, ne connaissait pas Olivier Falorni ?

Louis Napoléon Bonaparte, qui allait devenir Napoléon III et que Victor Hugo rebaptisera « Napoléon le petit »…

Et si on se reporte au texte original de 1852, où il est question de tyrans, d’assassins, de criminels, on s’aperçoit que Ségolène Royal a légèrement édulcoré la citation et la charge de Victor Hugo…

Extrait (lu par Charles Boyer en 1944)

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.