Les grands mots à nouveau dans vos journaux, à propos d’une réforme éducative dont personne n’avait anticipé l’importance. Cécile Cornudet le raconte dans Les Echos . C’était pour le gouvernement de la mécanique ministérielle et pas un objet politique. Jusqu’à l’entrée en piste de Nicolas Sarkozy et au choix de l’exécutif d’en faire un temps fort du quinquennat.

Alors les grands mots partout ce matin, y compris chez les partisans de la réforme qui donnent de la voix.

Voyez la publicitaire Mercedes Erra dans Libération : « Je suis sidérée du niveau de désinformation sur une réforme pourtant courageuse dans ses intentions comme dans ses principes ».

Ou encore l’historien de l’éducation Antoine Prost dans Le Monde , sur le thème : ça recommence. Un demi-siècle que les défenseurs du latin, du grec et des traditions font capoter toutes les réformes en soutenant que le remède serait pire que le mal. Marre de la nostalgie élitiste et de cette intelligentsia qui veut revenir à l’école des années 50.

A part cela… un souvenir des années 60…

Extrait "My generation" par The Who

My Generation, par The Who, chanson que Pete Townshend a écrite le jour de ses 20 ans, le 19 mai 1965, c’est-à-dire il y a exactement un demi-siècle. Puisque Townshend fête ses 70 ans aujourd’hui.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.