Une intéressante question dans le supplément Sciences du Monde à paraître cet après-midi : le sport en chambre en est-il vraiment un (de sport) ?

Autrement dit : les feux de l’amour ou de l’acte sexuel, font-ils vraiment brûler des calories ?

Le sujet n’est pas nouveau, remarque Pierre Barthélémy. Mais les chercheurs canadiens qui ont étudié les ébats de 21 couples hétérosexuels, jeunes et en bonne santé… demandent qu’on oublie les études précédentes, réalisées en laboratoire avec des cobayes bardés d’électrodes, ce qui rend la chose –on l’imagine- assez peu naturelle.

Non cette fois, les couples volontaires étaient chez eux, à la maison, et équipés de simples brassards bourrés de capteurs.

Lesquels n’ont finalement pas capté grand-chose… le résultat il faut le dire est assez minable : pour une affaire qui ne dure en moyenne que 25 minutes, les hommes dépensent 101 calories et les femmes 69 – oui 69.

Soit grosso modo 1/3 seulement ce qui aurait été brulé en trottant pendant ½ heure sur un tapis roulant.

Encore un mythe qui s’effondre.

Et on s’en excuse auprès de Brassens…

Extrait de « Le bulletin de santé » par Georges Brassens.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.