Comment le tigre s’est transformé en chat.

C’est l’histoire de 24 heures de safari médiatique et policier, qui vous est raconté sur le blog de l’AFP, Making-of.

Pour Eve Sheftel, journaliste de l’Agence France Presse en poste à Bobigny, tout commence par un coup de téléphone qui ne lui était pas destinée. Un policier affolé qui se trompe de numéro : « Rappelle les pompiers, on le trouve pas là ».

LE c’est un donc un tigre, forcément assoiffé de sang, qui rôde en Seine-et-Marne. Un fauve aperçu par l’épouse d’un gérant de supermarché. Mais sa femme n’est plus là.

Eve Sheftel raconte donc les journalistes qui questionnent à la queue leu leu, l’homme qui a vu la femme qui a vu le tigre. Mais de queue, y’en a pas.

Puis les hélicoptères en rase-motte pour faire sortir la bête de sa tanière, les pompiers armés de fusils hypodermiques, les appels à la prudence des autorités, les parents qui s’inquiètent : « vous vous rendez compte, ça fait 48 heures qu’il court et qu’il n’a pas mangé », les gamins tout fiers d’être passés sur BFM, les coups de fils à Disneyland tout proche : « Non désolé, nous n’avons qu’un seul fauve en liberté, c’est Tigrou qui joue dans Winnie l’Ourson. »

Les experts tigrologues qui assurent que oui les traces sont fraîches, l’animal est bien là… Avant d’admettre finalement que non, ce n’est pas un tigre mais un autre félin. Euh, vous voulez dire un chat ?

Eh bien ça se situe entre le chat domestique et un félin plus gros…

Fin de l’histoire.

Extrait de « Tout le monde veut devenir un cat », par Thomas Dutronc.

Et allez donc lire l’excellent blog de l’AFP, Making of !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.