Ce qu'il y a de singulier avec les scandales politiques, c'est que ce sont toujours des innocents qui démissionnent. En tout cas, des ministres qui partent en proclamant leur innoncence. Petit flash back illustré. Dominique Strauss-Kahn, novembre 99 Gérard Longuet, octobre 94 Alain Carignon, juillet 94 Bernard Tapie, mai 92 Hervé Gaymard, février 2005 Et encore Olivier Stirn, juillet 90, (affaire révélée par Thomas Legrand, chacun ses trophées)   Bilan judiciare de cette séquence : Strauss-Kahn, non lieu. Longuet, relaxé. Carignon, 5 ans de prison. Tapie, non lieu. Gaymard et Stirn, pas de poursuite. On notera en revanche que Jacques Chirac n'a jamais démissioné et que Jean Tiberi est toujours maire du Vème arrondissement de Paris. En politique, les mêmes causes ne produisent pas toujours les mêmes effets.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.