Un seul mot ce matin à la Une de vos journaux : fronde, frondeur, frondeuse.

La frondeuse, c’est Martine Aubry. Et c’est la une de Libération et de Paris-Normandie .

Les frondeurs, ce sont ses troupes. Elle prend la tête des frondeurs, écrit Le Figaro . La tête de la fronde, pour Les Echos . La fronde c’est elle, titre encore La Nouvelle République .

Martine Aubry disait hier dans le JDD qu’elle n’aimait pas beaucoup l’expression. Et pourtant, c’est une belle trouvaille politique. Car si vous relisez les livres d’histoire ou réécoutez les chansons, vous verrez que les frondeurs ont toujours bonne presse.

Que ceux qui se révoltent contre l’autorité engendrent toujours la sympathie. De la révolte contre les mesures fiscales de Mazarin, à l’esprit frondeur des Français, souvent célébré. Sans parler du héros télévisé des années 60 : Thierry la Fronde…

Extrait de la chanson de Thierry la Fronde, par John Williams.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.