Au Canada ce matin après la victoire électorale du fils, chacun évoque le père, Pierre Elliott Trudeau, premier ministre durant onze ans. Mais personne n’a oublié la mère, Margaret, qui fut l’une des premières vedettes mondiales de la peopolitique. Nous sommes en Mars 1977, quand Maggie Trudeau profite d’un concert des Rolling Stones à Toronto pour aller s’encanailler avec le groupe d’abord en boite de nuit puis lors d’une virée à New York alors que Keith Richard vient d’être arrêtée avec 22grazmmes d’héroïne dans sa chambre d’hôtel. Commentaire cynique de Charlie Whatts : « Si c’était ma femme j’aimerai mieux qu’elle ne fréquente pas des gens comme nous ». Enorme scandale au point que le premier ministre doit intervenir à la télévision.

Archive journal télévision

Démentis qui ne trompent personne, Pierre-Elliott et Margaret annonceront leur séparation 2 mois plus tard. Et d’après l’autobiographie de Keith Richard, la jolie Maggie Trudeau a bien eu une histoire avec les Stones ou plutôt deux histoires avec Ron Wood et Mick Jagger.

Extrait : "Sympathy for the devil"

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.