Vous vous souvenez de vos odeurs d’école ?

Celle par exemple de la colle Cléopâtre, le petit pot avec la pelle dedans et cette délicieuse odeur d’amande.

Eh bien, elle y est –avec des centaines d’autres senteurs- dans une formidable revue qui publie son 1er numéro :

Nez , revue olfactive.

Où à travers la science, l’histoire, la littérature et bien sûr la parfumerie, il n’est question que d’odeur et d’odorat. C’était une gageure : Nez parvient à mettre des mots et des images sur ce qui se dégage de l’herbe coupée, du basilic ou du vétiver. On vous parle du nez d’Aragon, de celui d’Alain Passard, des odeurs du Palais Garnier, de la subtilité des parfums et de leur mémorisation.

Et je le disais, des senteurs d’école.

C’est un petit carton en bonus de la revue. Vous décollez et vous retrouvez l’odeur du savon jaune accroché au mur des lavabos –c’est du citral-, celle du crayon de bois fraichement taillé –une essence de cèdre-et enfin forcément, la colle Cléopâtre.

Extrait « Petite pelle à colle ».

Daniel Huck, extraordinaire scateur, avec le groupe TSF, Petite pelle à colle.

Et le n°1 de la revue Nez se respire, se vend plutôt en librairie et dans quelques parfumeries.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.