Il y avait jeudi dernier un débat de second tour entre deux finalistes à la présidentielle et cela se passait à Cotonou, dans les studios de l'ORTB, la télévision du Bénin. Et, entre autres invectives ont a pu entendre ceci :

Extrait 1 Patrice Talon Patrice Talon qui n'a cessé de traiter son adversaire le premier ministre Lionel Zinsou de "blanc" ou de "français", parce que Zinsou à fait une bonne partie de sa carrière en France. Réplique du débat

Extrait 2 : Lionel Zinsou Vous avez bien entendu : "moi je ne suis pas accusé d'avoir empoisonné le président de la république." Incroyable affaire et dossier accablant rappelé par Serge Michel sur lemonde.fr. En 2012 le président sortant Thomas Boni Yayia a bien été a deux doigts d'absorder un cocktail mortel préparé par son médecin et sa gouvernante, lesquels une fois arrêtés désigne Patrice Talon comme le commanditaire leur ayant promis 1.5 millions d'euros. Il y a des preuves, Talon esta lors refugié en France pour échapper à d'autres poursuites. La cour d'appel de Paris refuse l'extradition mais ouvre la voix à une enquête en France si bien que Patrice Talon est visé désormais par une procédure pour tentative d'assasinat...Deux juges ont été désignés. Ah oui j'oubliais...Le résultat est tombé dans la nuit, c'est Patrice Talon qui a été élu président du Bénin. Zinsou a reconnu sa défaite face à l'homme soupconné d'avoir voulu liquider son prédécesseur et qu'on est sans doute pas prêt de revoir en France.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.