Le saviez-vous ?

La Droite forte veut une Ecole forte.

La Droite forte, c’est la motion portée par les sarkozistes Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, arrivée en tête du vote des militants UMP, avec 28% des voix.

Et plusieurs blogs consacrés à l’éducation, notamment l’Instit’humeurs sur France TV Info, pointent ce matin ses propositions pour l’Ecole, très très décomplexées.

N°1 : interdiction du droit de grève des enseignants.

N°2 : suppression définitive de la carte scolaire.

Avec des chefs d’établissement qui auraient le pouvoir de recruter leur équipe de profs, de licencier les mauvais enseignants, et de gérer leur école en ayant recours aux fonds privés.

Ajoutons à cela, pour les profs, un stage annuel obligatoire en entreprise, et pour les élèves, un enseignement des valeurs patriotiques avec épreuve éliminatoire au bac et au brevet.

On sera évidemment curieux de voir ce que fera de tout cela, la nouvelle direction de l’UMP.

Un petit bonus, ce matin, au moment où s’ouvre la rétrospective Salvador Dali au centre Pompidou. Rien à voir bien sûr, avec ce qui précède…

« Le surréalisme, c’est moi » Salvador Dali à la télévision en 1978.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.