Petite scène de la vie biterroise, racontée par Libération .

Pour apaiser les tensions entre Robert Ménard et le quotidien local Midi Libre , le club de la presse avait mandaté deux journalistes. Ils sont restés 7 minutes.

7 minutes durant lesquelles le maire de Béziers a eu le temps de dire aux médiateurs d’aller se faire foutre, de traiter les journalistes locaux de tocards, les médias régionaux de sous-presse, et Midi Libre , de journal de merde.

Libération qui rappelle que Robert Ménard, fondateur de Reporters sans frontières, et du club de la presse du Languedoc-Roussillon.

Extrait de « j’aurais voulu faire journaliste ». C’était Eric Kristy.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.