Hier 22 septembre, c’était la journée mondiale sans voitures. Oui, ça ne s’est pas beaucoup vu. Ni dans les rues, ni dans les journaux.

Paris a choisi de limiter le flot de véhicules dimanche prochain entre 11h et 18h. En attendant, des bagnoles partout dans la presse. Avec les jeux de mots qui vont avec. Volkswagen invente le menteur diesel, c’est la une du Canard Enchaîné .

Les pots pourris, c’est la manchette de Libé .

Le constructeur pris les mains dans le cambouis… c’est le titre de L’Huma .

Et comme si ça ne suffisait pas, l’AFP nous a appris cette nuit qu’au Brésil, Volkswagen était accusé d’avoir collaboré avec la dictature dans les années 60.

Plainte déposée hier à San Paolo, par d’anciens ouvriers qui accusent le groupe automobile d’avoir permis la persécution d’opposants, certains arrêtés et torturés sur leurs lieux de travail, dans les usines Volkswagen.

Usines qui fabriquaient la Coccinelle, voiture mythique au Brésil… chantée en 69, par Gilberto Gil…

Extrait de « Volkswagen Blue » de Gilberto Gil.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.