Il y a eu Samuel Colt, John Browning, Antoine Alphonse Chassepot… Et puis il y avait Mikhail Kalachnikov...

mikhaïl kalachnikov est mort
mikhaïl kalachnikov est mort © reuters

Son autobiographie s’appelait Ma vie en rafales , ça ne s’invente pas… Mikhail Kalachnikov, inventeur du fusil soviétique du même nom, modèle AK47 est mort hier à 94 ans… Cet ingénieur amateur de pêche était l’un des hommes les plus décorés de son pays… Son engin de mort se serait vendu à 100 millions d’exemplaires… Et il raconte à lui seul une histoire de la guerre dans la seconde moitié du vingtième siècle… Fusil AK 47, comme l’année de sa naissance, 1947… Fusil soviétique, arme de la Guerre Froide, fusil des guerres d’indépendance dans le Tiers-Monde, puis des guerillas et règlements de compte musclés, jusque dans les banlieues des grandes villes… C’est l’arme des petits et des trafics…

La Kalach, figure aujourd’hui encore sur le drapeau du Mozambique ou du mouvement chiite Hezbollah… Dans les années 2000, c’est même devenu une marque…Engin de mort, devenu quasiment objet pop, la kalach a même été chantée, pour en dénoncer ses effets par le très peace and love Alpha Blondy :

100 millions d’armes vendues… Mickail Kalachnokov aurait dû mourir richissime, ca n’est pas le cas. Les droits d’auteur n’existaient pas sous Staline… Il y a une toute petite morale à l’histoire…

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.