Dans les archives de l'INA, écho d'une colère policière accompagnée, sinon encouragée par l’extrême droite, C'était le 3 juin 83 sur France Inter, Philippe Chaffanjon...

Manifestation qui faisait suite au décès de deux gardiens de la paix, Emile Gondry et Claude Caiola, abattus avenue Trudaine

►►► POUR ALLER + LOIN | Lisez l'article du Nouvel Observateur du 10 juin 1983

Dans la soirée, le directeur de la police national est limogé. Le préfet de police de Paris démissionne. Et quelques jours plus tard, 2 syndicalistes sont révoqués de la police dont le chef de la FPIP qu'on a entendu dans le reportage.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.