Laurent Jalabert positif à l’EPO lors du Tour de France 98.

laurent jalabert contrôlé positif en 1998
laurent jalabert contrôlé positif en 1998 © reuters

Voilà qui mérite une petite virée dans notre boîte à archives, signées INA.

24 juillet 98 : alors que Virenque et l’équipe Festina viennent d’être exclus du Tour, que les descentes de police continuent dans les hôtels, que le journal Le Monde réclame l’arrêt de l’épreuve… les coureurs décident de mettre pied à terre.

Et le meneur s’appelle… Laurent Jalabert.

Dopé par la colère, celui qui est alors numéro 1 mondial lance cet appel sur Radio Tour…

Extrait Radio Tour

5 jours plus tard, entre Albertville et Aix-les-Bains, le peloton s’immobilise à nouveau.

Et cette fois Laurent Jalabert annonce qu’il quitte le Tour pour de bon. Ras-le-bol de la police, des juges et de la presse qui ne parlent que de dopage…

Extrait

"Pour moi, ça ne saurait pas tarder", dit Jalabert en 98.

Et finalement, ça lui arrive… 15 ans après.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.