Et le malaise policier fit exploser Jean d'Ormesson

FRANCE - 6 février 1981 - Portrait de Jean d'Ormesson à l'UNESCO.
FRANCE - 6 février 1981 - Portrait de Jean d'Ormesson à l'UNESCO. © Getty / Laurent MAOUS/Gamma-Rapho

Oui, le placide Ormesson, qui dans une autre vie fut un polémiste virulent voire éruptif. En juin 83, quand les policiers manifestent à Paris après la mort de deux des leurs avenue Trudaine (Voir le 7h43 du 24 octobre), d'Ormesson fait partie de ceux qui accusent la gauche de moins se soucier des flics que des voyous. Ce qui amène le directeur de l'Humanité Roland Leroy à lui rappeler que les voyous font parfois la une du Figaro, Spaggiari le voleur de banque ayant eu droit à une interview.

Jean d'Ormesson face à Roland Leroy, c'était sur France Inter dans l'émission "Vendredi soir" , avec Arlette Chabot qui tente de ramener le calme.

Jean d'Ormesson qui vient de torpiller Alain Juppé, en affirmant à la télévision suisse que le maire de Bordeaux s'il est élu président sera un Hollande de gauche, qui au pouvoir ne fera rien.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.