Il a joué, il a risqué, il a perdu.

Voilà comment tous vos journaux résument le pari manqué du Président. Chômage 1, Hollande 0, écrit Le Figaro . Tandis que Le Parisien et Libération racontent l’histoire secrète d’un coup de poker que pas grand monde, pas même au gouvernement n’imaginait gagnant.

Sauf chez le ministre du travail, le fidèle Michel Sapin, qui sera notre invité à 8h20.

C’est lui, Sapin, qui à l’été 2012 convainc François Hollande qu’un recul du chômage est possible à la fin 2013, avant que le Président n’abatte sa carte le 9 septembre à TF1. Lui encore, Michel Sapin, qui annonce à son ami l’été dernier que la courbe va s’inverser en octobre, que le succès est à portée de main.

A l’Elysée pendant ce temps, le Président tente de mesurer sa baraka : « Personne n’y croit, c’est une chance, confie t-il en juillet dernier à Libération . Ou ça passe et j’aurais eu raison contre tout le monde. Ou ça ne passe pas et je pourrais dire : vous avez eu raison.Je prends mon risque ».

Extrait de « Poker », Charles Aznavour.

L'équipe