Un nouveau pic de pollution hier à Paris.

Et qu’a fait la RATP, la régie des transports ?

Elle a fermé le métro. Pas moins de 15 stations interdites dans le centre et l’ouest de Paris. Et cela, pour garantir la sécurité de notre nouveau et grand ami le président chinois.

Lequel n’a pourtant pas pris le métro, rassurez-vous.

Il a seulement parcouru en surface de larges et grandes avenues désertes, isolées des trottoirs par des kilomètres de barrières métalliques. Puisque comme la veille, des quartiers entiers ont été bouclés… Paris transformé pour les Chinois, en cité interdite.

Gardée par quelques 450 fonctionnaires chargés de détourner la circulation.

Sans que les automobilistes puissent savoir à l’avance quelles rues seront fermées. Normal, explique dans Le Parisien un proche du Préfet de police, il fallait bien garder le secret sur l’itinéraire du cortège officiel.

Voilà. Après on dira que les Parisiens sont râleurs.

On notera que parmi les victimes figure Jean-Pierre Raffarin le grand ami des Chinois, bloqué dans les bouchons et empêché de rejoindre avant la fin le dernier meeting de Nathalie Kosciusko-Morizet hier soir.

Aujourd’hui c’est fini, le n°1 chinois s’envole pour Berlin.

Mais la pollution va rester élevée, les Parisiens pourront circuler mais pas encore respirer.

Extrait de « Breathing » Kate Bush.

__

L’Anglaise Kate Bush, va remonter sur scène à la fin de l’été, pour la première fois depuis 35 ans. Une quinzaine de concerts programmés dans une salle londonienne à partir du 26 août. Les billets, qui devraient s’arracher, seront mis en vente aujourd’hui à partir de 10H30.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.