Un conseil de lecture ce matin, et pas seulement pour Fleur Pellerin. Lisez, relisez les nouvelles de Daniel Boulanger, qui vient de mourir à 92 ans. Esquisses insolites de personnages anodins, provinciaux, dessinés en quelques phrases, avant que Boulanger ne vous dévoile leurs secrets ou leur vie cachée. La musique de ceux qui ne font pas de bruit, disait-il. Lui seul pouvait faire une histoire –par exemple, c’est dans « Fouette Cocher ! »- histoire d’un vieux monsieur qui fait pisser son chien 2 fois par semaine au milieu de la nuit sur la porte d’une femme qui l’avait éconduit, jadis, il y a longtemps.Mais Boulanger n’écrit pas qu’il est vieux. Il parle d’un « homme aux cheveux de lune à son dernier quartier ». C’est quelque chose une phrase de Daniel Boulanger. Il en parlait ainsi à Jacques Chancel… ExtraitDaniel Boulanger, juré Goncourt pendant 25 ans, prix du Livre Inter en 78. Si l’homme vous intrigue, guettez ses apparitions au cinéma, boule de billard et regard bleu… il est l’inspecteur qui tue Belmondo à la fin d’A bout de souffle, ou le truand poignardé par Jeanne Moreau dans le dernier plan de La Mariée était en noir. Et goutez ses dialogues, il a écrit plus de 130 films pour Truffaut, Chabrol, Rappeneau, de Broca… les répliques pétillantes de l’Homme de Rio ou du Roi de Cœur, c’était lui. C’était Daniel Boulanger, l’homme qui mettait les 5 sens dans ses tranches de vie.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.