Bientôt la suite de "L'espion qui venait du froid" de John Le Carré

J’ai assez peu de plaisirs dans la vie, j’en vois d’ailleurs trois principaux : faire de la radio le matin sur France Inter avec les visages sublimes et impassibles de Thomas Legrand, Dominique Seux, Léa Salamé et Charline Vanhoenacker. Il y aussi manger de la pizza, mais j’y reviendrai dans quelques jours. Il y a enfin John Le Carré, immense écrivain, auteur depuis un demi-siècle de romans d’espionnage, c’est-à-dire de romans tout court.

Ô joie Ô bonheur de voir dans la presse anglo-saxonne l’annonce d’un nouveau roman, déjà disponible en anglais et qui, accrochez-vous, est la suite de L’Espion qui venait du froid. Ce roman, publié en 1963, qui est le premier grand succès de Le Carré, vendu à 20 millions d’exemplaires. Le premier roman à voir aussi apparaître le personnage mythique de Smiley, avec en toile de fond la guerre froide et les agents doubles.

Amis lecteurs, Smiley est de retour, lui et tout une palanquée de personnages déjà aperçus dans les précédents romans

Tous ont vieilli, ils reprennent du service dans un monde qui n’a plus rien à voir avec celui de l’affrontement avec le communisme. Circulez sur internet, quelques interviews de Le Carré viennent d’être publiées, il y parle notamment du rapport entre le monde de l’espionnage et la fiction romanesque, les deux sont synonymes. Le livre s’intitule A legacy of spies et je compte les jours qui nous séparent de sa publication en France.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.