Après la rencontre Poutine/Macron hier à Versailles, on a entendu ou lu nombre de commentaires journalistiques analysant la poignée de mains des deux chefs d'Etat...

Alors ? Alors, elle était comment cette poignée de main entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ?
Alors ? Alors, elle était comment cette poignée de main entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ? © Reuters

Alors ? Alors, elle était comment cette poignée de main entre Emmanuel Macron et le chef du Kremlin ? Assez brêve, assez franche ? appuyée et chaleureuse ?

Non, ne vous moquez pas des commentateurs de perrons et des spécialistes ès poignées de mains. Inutile de se moquer : Coluche le faisait déjà il y a 40 ans.

Le chancelier a été reçu cordialement par le président de la République qui descendu deux marches pour l’accueillir. Il faut vraiment rien avoir à foutre pour compter les marches...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Coluche au Gymnase en 1977. Une chanson ? Oui, pour changer de climat, une chanson de fraternité et de poignée de main : Claude Nougaro, Bidonville.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chronique en vidéo

L'équipe
Contact