Après la rencontre Poutine/Macron hier à Versailles, on a entendu ou lu nombre de commentaires journalistiques analysant la poignée de mains des deux chefs d'Etat...

Alors ? Alors, elle était comment cette poignée de main entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ?
Alors ? Alors, elle était comment cette poignée de main entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ? © Reuters

Alors ? Alors, elle était comment cette poignée de main entre Emmanuel Macron et le chef du Kremlin ? Assez brêve, assez franche ? appuyée et chaleureuse ?

Non, ne vous moquez pas des commentateurs de perrons et des spécialistes ès poignées de mains. Inutile de se moquer : Coluche le faisait déjà il y a 40 ans.

Le chancelier a été reçu cordialement par le président de la République qui descendu deux marches pour l’accueillir. Il faut vraiment rien avoir à foutre pour compter les marches...

Coluche au Gymnase en 1977. Une chanson ? Oui, pour changer de climat, une chanson de fraternité et de poignée de main : Claude Nougaro, Bidonville.

La chronique en vidéo

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.