Dans son livre La cause du peuple, il confirme avoir noué un pacte avec Nicolas Sarkozy au printemps 2005...

Patrick Buisson en octobre 2012
Patrick Buisson en octobre 2012 © AFP / MIGUEL MEDINA

Imaginez, amis auditeurs, que Thomas Legrand ait une double vie.

Commentateur politique le jour, conseiller clandestin la nuit.

Imaginez qu’il se soit secrètement entiché d’un candidat, au point d’élaborer avec lui sa stratégie politique et ses axes de campagne, avant d’aller au micro pour en vanter les mérites.

Conseils cachés, éloges publics.

Vous avez reconnu, non pas Thomas Legrand, il n’y est pour rien le pauvre, lui a une morale… mais bien Patrick Buisson qui confirme dans son livre La cause du peuple, avoir noué un pacte avec Nicolas Sarkozy au printemps 2005, c’est à dire deux ans avant la présidentielle. Deux années durant lesquelles chaque semaine sur le plateau de LCI, Buisson, inventeur pour Sarkozy du ministère de l’identité nationale vient tranquillement commenter la campagne, les paroles et les idées qu’il a lui-même inspirées.

Jusqu’à l’élection victorieuse, qui se dessine dès le 1er tour.

LCI 20 heures le 22 avril 2007…

Extrait.

« Parfaitement réussi », dit Patrick Buisson, toujours salarié aujourd’hui du groupe TF1. Il est à la tête de la chaîne Histoire. Et devrait donc aimer les archives.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.