C’était hier au micro de France Inter, le PDG de Veolia Antoine Frérot parlait d’un sujet qui lui tient à cœur : promouvoir l’apprentissage en France.

Ces filières ne sont pas, peu ou mal considérées alors qu’elles offrent de réelles perspectives d’emploi pour les jeunes qui s’y consacrent. Voilà pour le fond du discours, puis vient une question de Léa Salamé.

La réponse d’Antoine Frérot a instantanément suscité le scandale sur les réseaux sociaux. Faites ce que je dis, pas ce que je fais : l’apprentissage c’est formidable, mais pas pour mes enfants pour lesquels le « problème » ne s’est pas posé puisqu’ils étaient « brillants ».

La température monte toute la journée. En début de soirée, Antoine Frérot publie un communiqué sur le site de Veolia : « Certains de mes propos tenus ce matin sur France Inter ont pu choquer et je le regrette, j’ai pour tous ceux qui ont choisi l’apprentissage un profond respect et je considère que c’est une voie d’excellence pour la jeunesse ».

Entendons ces regrets… Mais surtout, surtout mesurons l’immensité du chemin à faire en France pour reconnaître enfin à toutes les filières, quelles qu’elles soient, à tous les jeunes, quels que soient leurs choix de formation, une égale dignité.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.