Un salut ce matin à Cavanna.

L’homme qui détestait la drogue, la corrida, les calembours, les points-virgules, les fautes de français, les faux-culs et surtout la connerie généralisée.

Cavanna finalement rattrapé par sa pire ennemie : la mort. Car c’était son rêve, sa grande utopie : supprimer la mort…

Extrait archives INA sur France Inter en octobre 76

Extrait de « Oncle Archibald » de Georges Brassens

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.