Harley Davidson va mal. Les Echos nous apprennent ce matin que le fabricant américain de motos se trouve dans l’obligation de fermer son usine de Kansas City et de licencier 800 personnes.

Les ventes baissent, la concurrence sur la niche de la moto vintage est rude, les règles anti-pollution de plus en plus drastiques. Sans parler du problème culturel… Je cite Les Echos : « les selles à clous et les manteaux à franges ne font pas nécessairement partie de l’imaginaire des trentenaires et des quadragénaires (…). Soit ceux qui commencent à avoir les moyens de se payer une Harley ». Ah, chiennerie…

Extrait « Harley David son of a bitch », de Serge Gainsbourg

Avec de nombreuses rimes en « -ute » que je vous laisse découvrir.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.