Les semaines se suivent et les procès ne se ressemblent pas. La semaine dernière s’ouvrait le procès Bettencourt ou l’on essayait de savoir si une dame âgée savait qu’elle donnait de l’argent à des hommes plus jeunes, alors que cette semaine, à Lille dans l’affaire DSK, on essaie de savoir si un homme âgée savait qu’il donnait de l’argent à des femmes plus jeunes.

Ici, les juges vont tenter de répondre à une question: libertinage ou proxénètisme ?

dominique strauss-kahn entendu au palais de justice de lille
dominique strauss-kahn entendu au palais de justice de lille © reuters

Soit DSK ne savait pas que c’étaient des prostituées (haha…) et donc, je lui reproche une forme de prétention : penser que ces femmes étaient simplement excitées de participer à des parties fines avec un homme qui ne l'était pas…

Soit il savait qu’elles étaient payées et là, je n’ai rien à lui reprocher, pour une fois qu’un socialiste donne de l’emploi aux jeunes.

Dominique Strauss-Kahn serait donc une sorte de Roi Abdallah à la française, puisqu’il œuvre discrètement à la condition de la femme. C’est pas de moi, c’est de Christine Lagarde, présidente du FMI. Oh le FMI ! Tiens, tiens, en tout cas au FMI, s'ils sont aussi précurseurs en finance qu’en émancipation féminine, on est pas à l’abri !

Cela dit, la nuance entre libertinage et proxénétisme n’est pas facile à distinguer, même pour les femmes. Par exemple, quand je dis à ma copine « dis, je te trouve un peu trop libertine », et bien elle me répond « ça, tu vas me le payer ! ». On s’y perd.

Revenons au procès : Strauss-Kahn n’est pas seul, il comparait avec 13 autres personnes. L’occasion de rappeler que, dans les tournantes, le 13ème convive est celui qu’on appelle le malheureux, puisque les préservatifs sont vendus en paquet de 12. Mais là, je ne vous apprends rien, Yves Decaens !

Les journées à venir s’annoncent donc cocasses : les juges vont entendre les inculpés et les filles en question, qui cette fois, iront à la barre de manière bénévole.

Je vous laisse imaginer la chose : une salle sombre, des juges, des costumes, des filles, ce n’est pas la première fois que DSK voit ça, mais c’est la première fois où l’on discutera 18 jours avant de décider si l'on met les menottes à quelqu’un.

Et bien sûr, on entendra le sympathique Dodo la Saumure. Un type qui s’appelle Dodo et dont le métie, c’est d’offrir toutes les possibilités de ne pas s’endormir, c’est cocasse. Son vrai nom, c’est Dominique Alderweireld. Donc Dodo pour Dominique. Moi je m’appelle Alex, donc si j’avais un surnom de proxenète, ce serait Alal : je vais être obligé d’ouvrir un bordel musulman.

Enfin, celui qui se fait une belle pub cette semaine, c’est le Carlton de Lille. Hier, soir je suis allé sur le site et c’est véridique, je vous lis la présentation : l'Hôtel Carlton dispose de 59 chambres et suites, toutes insonorisées ! Heureusement ! Qu’est ce qui est mis en valeur ? Le Forfait spécial Saint-Valentin…Je ne sais pas quel type va proposer à bobone d’aller faire la Saint-Valentin au Carlton de Lille après tout ce qu’on va apprendre d’ici le 14 février !

Je terminerai cette reflexion par une grande question : « Si la prostitution est le plus vieux métier du monde, qui est arrivé en premier, le mac ou la pute? ». Je vous donne deux heures puis je relève les copies !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.