Ce matin, Alex Vizorek est accompagné de Guillaume Meurice. Il lui explique qu'il est en grève, mais est-il tenu d'assurer un service minimum ? Même celui de l'humour ?

  • A : Oui Nicolas, je suis venu physiquement ce matin, pour vous dire en face que je reste en grève, je trouve honteux la façon dont ce gouvernement traite les services publics, la vente d’aéroport de Paris, le hold up de la française des jeux, l’affaiblissement de Radio France…
  • G : Excusez-moi. Vous faites quoi là !
  • A : Non non je suis en grève !
  • G : Oui mais non, j’vous signale que le gouvernement impose le service minimum !
  • A : Pardon ?
  • G : Ben, vous êtes humoriste, payé par le contribuable, vous êtes soumis à un service minimum de la blague ! Allez-y faites nous rire !
  • A : Mais y a pas de raison, je suis en grève, j’ai le droit !
  • G : Alors, vos droits, on va pas s’encombrer avec ça ! On va les reformez, comme la retraite !
  • A : J’m’en fous, j’ai rien écrit, feuille blanche !
  • G : Pas de souci, j’ai des vannes prévues pour le service minimum ! Allez, lis ! Les gens veulent se marrer !
  • A : Bon, C’est Toto qui va voir son père…mais…
  • G : Continue !
  • A : Et il demande à son père : Papa ! Papa ! Pourquoi as-tu épousé maman ? Et le père répond : Ah ! Toi aussi tu te poses la question ?
  • G : Hahaha, excellent ! Les auditeurs, ils vont presque pas faire la différence avec ce qu’ils entendent d’habitude le mardi à 8h55 !
  • A : Mais c’est nul c’est une blague misogyne.
  • G : Désolé Marlène Schiappa a pas eu le temps de tout relire allez, continue ! Une devinette ! Tiens pose la question aux autres !
  • A : Savez vous combien il y a de sorte de Mathématiciens ?
  • G : Non, on ne sait paaaaas…
  • A : Il y a trois sortes de mathématiciens : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. 
  • G : C’est drôle !…vous avez compris ?
  • A : Ça m’étonnerait que Léa ait compris, c’est une blague de chiffres.
  • G : Ah oui c’est vrai j’ai entendu l’interview de Piketty hier matin, ohlala…au troisième pourcentage du smic, elle était en PLS la pauvre !!! Allez, continue !
  • A : C’est deux œufs qui discutent dans le frigo. Le premier dit : Tu aurais pu te raser quand même !! Et l’autre répond : T'es con ou quoi, je suis un kiwi.
  • G : Excellent…c’est drôle…par rapport au fait qu’on croyait que c’était un œuf et paf, surprise c’est un kiwi ! 
  • A : J’avais compris
  • G : Donc c’est normal qu’il soit poilu, absurde, c’est rigolo! Allez, les autres, riez, y a un service minimum de la bonne humeur ! Et ça gardez le en tête, pour les chronique de Nicolas Ferroni ! 
  • A : Mais ça fait plaisir à qui ce service minimum ?
  • G : Aux gens de droite !
  • A : Mais ils nous écoute pas les gens de droite !
  • G : Ils prennent pas le métro non plus, mais ils aiment que les fainéant de chauffeur de métro bossent quand même !
  • A : Ecoutez, je préfère qu’on constate ma grève, donc, gardez vos blague et on passe la playlist !
  • G : Soyons honnête, la playlist, c’est pas loin d’être une blague ! Allez une dernière ! 
  • A : Bon, Vous voulez une bonne blague ?
  • G : Ah, voilà, vous revenez à des meilleures considérations, c’est bien, je le dirai à Sibyle que vous avez obtempérer !
  • A : C’est l’histoire d’un gouvernement qui vante le mérite à longueur de journée…
  • G : Ah oui mais celle là je crois que je connais la chute…
  • A : …et qui sanctionne une entreprise qui cartonne !
  • G : Non, vous voyez, ça c’est pas drôle ! Laissez-moi faire : C’est baise-mi et baise-moi qui croisent un syndicaliste, Baise-mi se met en grève, que dis le syndicaliste ? Baise-moi ! Haha ! Ca c’est marrant non ! Rigolez sinon j’appelle Castaner pour vous terminer au flashball ! Allez Vizorek ! Au Moins on aura ri et vous n’aurez pas fait la grève !
  • A : Voilà, c’était le service minimum de la grève dont les bénéfices iront dans la caisse du même nom, car pour ceux qui la font, ça à un vrai coup, eux au moins ils savent ce que c’es un investissement dans le service public.
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.