Voilà, c’est fait, au vue de la loi, les animaux ne sont plus des meubles !

Voilà, c’est fait, au vue de la loi, les animaux ne sont plus des meubles !

Les députés font donc le boulot contraire des tanneurs, qui prennent les animaux et en font des meubles.

les animaux reconnus comme des êtres doués de sensibilité
les animaux reconnus comme des êtres doués de sensibilité © reuters

Qu’est-ce que ça change ? Eh bien, avant, comme les animaux domestiques étaient considérés au même titre que les meubles, on ne pouvait pas légalement faire la différence entre s’asseoir sur une chaise et s’asseoir sur son chihuahua. Alors que l’un des deux est beaucoup plus amusant.

En fait, c’était une loi du Code Civil qui n’avait plus changé depuis 1804, donc concrètement le cheval blanc de Napoléon était un meuble… au même titre que la commode… Napoléon aussi.

Mais depuis 1804, on a inventé le Whiskas, l’arbre à chat et même le psychologue pour animaux, il était donc normal que l’on revoie le statut du meilleur ami de la solitude, l’animal de compagnie.

La loi dit aujourd’hui que l’animal est « doué de sensibilité »…

Bon, faut le dire vite ! Prenez le chien : un animal qui n'hésite pas à bouffer sa propre merde, je pense qu’on peut parler de sensibilité déviante !

Quand a « doué », ne galvaudons pas l’expression. Lassie était douée. Rintintin était doué, mais Rantanplan est complètement con.

Oui, d’ailleurs, il est important de signaler que si votre chien est plus con qu’une table basse, ça n’en devient pas de facto un meuble.

La seule façon éventuellement de gruger le législateur, c’est de donner à votre chien un nom de meuble, par exemple, appelé le « pouf ». « Ah, Monsieur le juge, j’étais tellement énervé que j’ai shooté dans mon pouf… ». A priori, si vous avez shooté assez fort pour que le yorkshire décède sur le coup et que les voisins n’ont pas entendu l’agression, ça passera.

Et donc, cette loi est valable pour tous les animaux de compagnie : un chien, mais aussi un serpent, un lapin, une femme… tout.

Alors, pour le lapin, j’imagine que maintenant qu’il est sensible on pourra rouvrir le procès de cet horrible homicide, puisque, c’est Chantal Goya qui l’a dit, ce matin, un lapin a tué un chasseur, et d’après la témoin, c’était un lapin qui avait un fusil !

Oui, bien sûr, son avocat lui trouvera des circonstances atténuantes à ce lapin, une enfance difficile marquée par l’absence tragique du père sans doute mort aux pruneaux ? Mais il devra payer pour ces actes, 30 ans de clapier au moins !

En tout cas, quoi que j’en dise, cette loi, c’est une bonne nouvelle bien sûr, alors pas encore complète, puisqu’en ce qui concerne le cerf ou le sanglier, pour les députés, ils n’ont pas sensibilité, ils ont juste bon goût, et comme c’est bientôt la période du gibier…

Pour terminer, je demanderais juste à l’Assemblée, maintenant que les animaux ont été reclassés et ne sont plus des meubles, de bien vouloir reclasser Brigitte Bardot en admettant que c’est un meuble, parce qu’elle je voudrais bien continuer à m’asseoir dessus !

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.