Cher tous, amateurs de poésie et de bel-canto, je voudrais revenir sur la polémique Patrick Sébastien.

Samedi soir, 22h, vous regardez en famille « Les années bonheur », une émission détendue qui a le mérite de nous rappeler que Sabine Paturel est toujours vivante et que ça se confirme « Elle a trop mangé de chocolat », une émission qui a le mérite de nous rappelle qu’il est possible de mettre 12 contorsionnistes chinois dans une boite de camembert, de la couper en deux et d’en faire sortir une colombe ventriloque. Une émission qui a le mérite de nous rappeler que Patrick Sébastien est l’homme qui bat les records d’audience du samedi soir et que c’est le public qui choisit et non pas le lecteur de Télérama !

Mais qu’importe, l’émission est sympa, ça rigole et cerise sur le gâteau, Patoche nous lâche son nouveau titre :

0'20

Le cinq sept 2013 - SON Alex Wiezoreck pipe OK

Une petite pipe avant d'aller dormir. Une petite pipe avant d'aller se coucher.

__

Je vous laisse apprécier la finesse du double sens, mais techniquement, je trouve ça bien écrit, c'est un décasyllabe, dont la césure est placée après le 4e pied. Les puristes diront qu’il aurait pu prendre son pied… Le 5e, je veux dire, mais ce n’est pas le propos.

Patrick Sébastien
Patrick Sébastien ©

Alors évidemment, cette chanson a surpris tout le monde, ne fut-ce de par sa présence sur le service public un soir de grande écoute - comme sans doute elle vous a surpris ce matin sur le service public, mais moi j’ai l’excuse d’une analyse pointue !

Laurence Rossignol, la ministre de la Famille, s’est donc exprimée hier sur le sujet : « c'est limite incestueux de faire chanter ça devant des familles à 20h50 ». Et là, je ne suis pas d’accord : taxer ce pauvre Patrick d’incitation à l’inceste alors que lui tout ce qu’il veut, c’est que les gros beaufs fassent la fête aux férias, s’amusent aux troisièmes mi-temps rugby, puissent pécho des gonzesses imbibées de sangria… Et si la gonzesse en question c’est leur fille, c’est vraiment qu’ils l’ont pas fait exprès !

Et donc, Patrick s’est fendu d’une réponse à la Ministre expliquant : «J'ai fait une chanson en hommage au patrimoine français, à George Sand, à Simenon, à Brassens… A tous les grands auteurs qui fumaient la pipe. »

Là, je me mets à la place de Georges Sand, qui n’a rien demandée et qui se retrouve après avoir connu Musset et Chopin, l’excellence en matière de texte et de musique, à devenir l’alibi douteux de Patrick Sébastien pour sa chanson « une petite pipe avant d’aller dormir » ,chose que n’avait sans doute pas refusé ni Alfred ni Frédérik quand Georges leurs avait proposé avec plus d’élégance que Patoche !

Cette chanson est-elle vulgaire ? Je dis non ; ce qui est vulgaire, c’est de la chanter avec la chemise ouverte sur un gros médaillon en or !

Quant à sa place sur le service public, soit elle fait l’apologie de la pipe à fumer et donc Loi Evin, c’est totalement interdit (et s’il cherche une métaphore, il conviendrait mieux de parler de "dénoyauter la cerise", c'est au moins en phase avec 5 fruits-légumes par jour) ; - soit Ceci n’est pas une pipe et cette chanson fait crument l’éloge d’une pratique sexuelle qui, fort agréable s’il en est, ne nécessite pas d’être promue par l’Etat !

Cela étant, je voudrais quand même remercier Patrick Sébastien de ne pas avoir adjoint à ce texte fort, une chorégraphie à faire en famille !

Quant à moi, je refuse de juger, mais je sais que la prochaine fois que France 2 programmera Le Plus Grand Cabaret du Monde, moi je regarderai Arte… Et j’espère qu’il y aura un opéra, du Mozart, car à la ptite Pipe, je préférerai toujours La Flûte enchantée !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.