Aujourd’hui, je voudrais revenir sur le réveillon du nouvel an ! Car on est pas invités aux bonnes soirées, Eric Delvaux ! Il y avait un très chouette réveillon organisé par des jeunes Front National et ils ne nous ont pas invités, ni vous ni moi, non, car ils ont préféré inviter des jeunes UMP et donc on entre pas dans cette catégorie… Moi parce que je ne suis pas UMP, et vous parce que vous n’êtes pas jeune !

Evidemment, ça a fait un scandale et ça, ça a très fort étonné les jeunes de l’UMP ?

Notons, qu’un jeune de l’UMP, ça s’étonne très vite. Faites le test, dites à un jeune de l’UMP : « tu sais qu’en fait Sarkozy n’a pas vraiment changé ! ». Et bien, il aura l’air étonné!

Alors bien sur l’organisatrice explique que c’était un réveillon « privé » et « apolitique », même si Florian Philippot lui-même est passé faire coucou aux convives !

Soirée apolitique, mais vraisemblablement le carton d’invitation aux jeunes PS s’était égaré, tout comme celui des jeunes Verts, et aussi celui des jeunes de la LCR, mais ça c’est compréhensible, vous n’auriez pas envie de faire la fête de l’Huma chez vous un 31 décembre avec des pauvres qui boivent de la bière à même la canette et qui fume de la « marie-jeanne » importée illégalement de Colombie alors qu’on peut trinquer au Champagne « Made in France » en fumant des Cohibas taxer à la frontière !

Donc, « apolitiquement » les jeunes FN invitent les jeunes UMP et parmi ceux-ci, le président des jeunes droites populaire, Pierre Gentillet, comme son nom l’indique un peu… Car c’est bien là le problème pour les années à venir, c’est que les jeunes FN sont déjà plus malins que les jeunes UMP qu’ils les invitent c’est futé, que les autres viennent c’est une erreur politique dans une soirée « apolitique ». Cela, c’était mon édito, comme Benjamin Sportouch fait parfois des vannes, je m’autorise à aller sur son terrain aussi !

Mais venons en plutôt à la soirée en elle-même; Peut-on en vouloir à des jeunes de s’amuser ? Car quelle belle soirée, tous avaient apporté des apéros, qui des bretzels, qui des petites saucisses de Frankfort, il y en a même un qui avait apporté des briouats pour faire une blague, on les a immédiatement donné à domestique tunisien.

Et puis ils ont bu, des mojitos sans rhum bien sûr, hommage à la politique de Manuel Valls.

Ils ont même joué à des jeux de société, au Cluedo, jeu que les frontistes adorent parce que le tué s'appelle Lenoir. D'ailleurs, les parties ne sont pas très longues, on ne joue pas longtemps, je veux dire, une fois que Lenoir est mort, on s'en tape un peu de qui l'a tué. Et de toutes façons, il y a plus de chances qu’il soit dans la seine avec des affiches que dans la bibliothèque avec un chandelier.

Et puis, il y a eu de la drague aussi. Enfin peu, puisqu’a voir la photo, il y a 11 hommes et une femme, une proportion Zemmourienne, mais on a dansé entre jeunes, notamment sur des chansons qui soudent :

Mais aussi des chansons plus militantes :

Puis Florian Phillipot est arrivé :

Non, ça non, la régie, je ne cautionne pas!

Et la soirée s’est achevée, et les jeunes FN ont dû quitter les jeunes de la droite Populaire et en se regardant dans les yeux on pouvait comprendre :

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.