Parlons de la réforme du collège !

Sur l'air de "Sacré Charlemagne" de France Gall:

Qui a eu cette idée folle

Vouloir réinventer l'école

C’est la petite Najat

La pe-tite Najat

Le cours de latin

Il nous fait plus peur

On en a plus b’soin

Pour dev’nir chômeur

Plus de

Plus de

Devoirs

Le soir

Sacrée sacrée sacrée sacrée p’tite Najat

Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche © CC Razac

Eh oui, Najat Vallaud-Belkacem s’attaque à Charlemagne, mais aussi à Pline, Catilina, Ovide, et à Homère et Platon. Eux, sans doute par respect pour les morts, elle ne les a pas traités de « pseudo-intellectuels », ce qu’elle a fait avec tous ses détracteurs vivants (une grosse partie de la politique, des philosophes...). Même Jean d’Ormesson s’est fendu d’une lettre ouverte - notons qu’à son âge, c’est presque normal d’oublier de fermer l’enveloppe !

Donc, tous ces pseudos-intellectuels –et c’est cohérent de les traiter comme ça puisque vue la réforme du collège, il va y en avoir de plus en plus, des pseudo-intellectuels, au détriment des intellectuels tout court.

Alors moi, je pose la question : avec le nivellement par le bas, est-ce qu’on ne va pas pousser trop de jeunes vers la politique ? On va le voir.

En gros, on édulcore les matières difficiles pour éviter d’avoir des bonnes classes et de moins bonnes, mais pourquoi ne pas donner du latin et du grec, ou encore de l’allemand, à tout le monde ?

Evidemment, il y a une conséquence pour pourrait s’avérer dramatique : que l’ensemble de la population soit plus cultivé. Et ça, l’Histoire nous rappelle que c’est un risque que peu de sociétés ont pris !

Bien sûr, le latin et le grec, ça ne semble pas concret dans la vie quotidienne. Mais si l’on part de ce principe-là, il faudrait donner des cours vraiment utile par exemple : « comment rouler des joints ? », « comment ne pas perdre patience devant une conseillère Pôle Emploi ? », ou « comment bien compléter une grille de Loto ? ». Le Loto devenant de facto , grâce à la réforme, la dernière possibilité pour prendre l’ascenseur social ! Désolée pour le « de facto », j’en profite tant que les gens comprennent !

Transposons la logique de Najat aux études de médecine : « bon les gars, comme parmi vous y’a des bons et des moins bons, l’Etat a décidé qu’on maintenait le cours sur les allergies saisonnières ! ». Mais comme la chirurgie cardiaque c’est compliqué, on va la supprimer ! Résultat : quand vous aurez un rhume, il y a aura du monde pour vous prescrire un Dafalgan, mais pour une opération à cœur ouvert : « ah ben non, on n’a pas appris m’sieur... Mais je vous que vous avez aussi le nez qui coule ! Je vais commencer par ça ! ».

Moi je pense que si on prend la peine d’apprendre aux élèves, en se donnant les moyens, tout le monde peut y arriver et en sortira gagnant.

Prenons l’exemple de Frank Ribéry. Cet homme fait moins de fautes quand il parle allemand que quand il parle français ! Parce que l’allemand, le Bayern de Munich l’a obligé à l’apprendre avec des professeurs, et ça ne l’a pas empêché de jouer au foot !

Donc dans l’éducation, je suis partisan du « travailler plus pour apprendre plus » pour tous !

Mais en disant ça, je me classe dans les catégories des pseudo-intellectuels. Et ça, c’est vexant pour les vrais !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.