Historique ! Enfin surtout pour Hollande, mais historique quand même : il a rencontré Fidel Castro. Enfin, ilaurait rencontré Fidel Castro ! Jean-Luc Melanchon, en apprenant la nouvelle, aurait fait un début d’AVC, se disant que la vie est trop injuste !

L'annonce de Raul Castro
L'annonce de Raul Castro © REUTERS/Enrique De La Osa / REUTERS/Enrique De La Osa

Mais c’est ainsi, le Leader Maximo a donc serré la main du « Leader par défaut » et les deux hommes auraient passé une heure ensemble. Hollande déclarant que c’est un moment d’Histoire, tu m’étonnes, Castro est monté au pouvoir en 1959 ; à l’époque, Charles Aznavour n’avait sorti que 5 albums studio ! Vous dire si ça remonte !

Comment s’est déroulé l’entretien ? En bon journaliste d’investigation, j’ai toutes les infos.

Hollande a passé la porte et immédiatement reconnu Fidel Castro qui était dans une forme à faire pâlir Bouteflika, et Dieu sait si ce n’est pas évident.

Il s’est assis et l’a complimenté sur sa longévité, lui et Raul à la tête de l’Etat. Pouvoir gérer en famille pendant plus de 50 ans sans imploser, les Le Pen devraient en prendre de la graine ! Et surtout, il lui a dit : Fidel, je suis admiratif de voir comment vous asseyez votre autorité sur une île, moi qui ai tant de mal a être entendu en Corse.

Puis Castro lui a tendu un cigare, un « Romeo y Julietta » -il est au courant de la vie privée de son hôte. Et il lui explique la révolution cubaine, la marche sur La Havane et le célèbre discours qu’il prononça face à la foule et à la fin duquel une colombe vint se poser sur son épaule… François Hollande tenta bien de lui expliquer que lors de la marche pour Charlie, lui aussi entra en communion avec un oiseau, un pigeon même, mais le message fut différent.

Puis Fidel, lui expliqua que Cuba était en révolution depuis 1959.

- Mais qu’est-ce que ça implique ?

  • En gros en 59, j’ai dit au peuple cubain, « le changement c'est maintenant »! Et comme il est toujours pas là, on ne termine pas la révolution !

- Ah, ben c’est ça, nous aussi en France, on est en Révolution alors !

  • Depuis 1789 ?

- Non non, depuis 2012 !

Et Castro a expliqué que malgré tout, Cuba avait le plus grand taux d’alphabétisation d’Amérique latine que les gens y était cultivé. Ce à quoi Hollande a répondu : « ah, vous n’avez donc pas de Najat Vallaud-Belkacem ici ? »

Et Castro de reprendre : « Ben non, pas en Amérique latine, tout ce qui est latin l’effraie ! »

Ils ont diné ensemble. Fidel Castro confiant à son hôte que ce dont il rêvait, c’était un bon menu Big Mac, ça fait 55 ans qu’il n’en a pas eu !

Puis, ils ont parlé du Ché. Hollande lui confiait qu’il avait assez peu travaillé avec Chevenement, Castro n’a pas relevé.

Et enfin arriva le moment où il fallut se séparer. Castro précisa bien à Hollande de ne rien oublier à Cuba en partant. Il faisait notamment référence à Patrick Cohen, Fidel précisant que ce serait bête qu’il finisse dans une geôle à donner des cours de déontologie du journalisme aux dissidents qui y sont depuis de nombreuses années.

Hollande promit et salua son hôte en le remerciant : « Gracias por este momento ».

Castro sourit et lui répondit : « Gracias por este momento », je l’ai lu… Elle vous a bien emmerdé… Et si je peux vous donner un conseil, avec les femmes, faites comme moi avec mon peuple : vous leurs faites croire que c’est le communisme, mais en fait, c’est la dictature !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.