Je voudrais revenir sur la présence de certains dirigeants à la manifestation de dimanche. En vrac : des représentants égyptien, turc, russe, malien, gabonais, jordanien... Tous des pays au-delà de la 100e place en matière de liberté de presse selon Reporters sans Frontières !

Parce que c'était le plus grand rassemblement depuis la Libération, mais à la Libération, on n'aurait pas imaginé un cortège avec à l'avant Mussolini, Staline, Franco, Salazar, Mao... venant dire " Vous savez la Libération, c'est bien, mais chez vous ".

Peut-être, d'ailleurs, sont-ils juste venus voir un peu ce que c’était. « Tiens, la Liberté de la presse, jamais entendu parler, puis Paris, c’est pas moche, allons faire un tour ». Plus que la liberté de presse, certains ont peut-être même découvert, entre République et Nation, ce qu’était la liberté en général. Et ils sont rentrés chez eux en se disant : « Bof, et bien, c’est surfait ! Les gens sont dans la rues, se marrent, et le soir, rentrent regarder Michel Drucker »

Cela dit, j’espère que les habitants de ces pays auront vu les images de leur présidents à la manif, eux qui sont parfois interdit de manifester. C’est comparable au père de famille qui interdit à son gamin de jouer à la Playstation, et le gamin un jour allume la télé et voit son père au championnat du monde de « World of Warcraft ».

Prenons l'Égypte, où il y a pourtant une très vieille tradition de la caricature : certes, des profils pendant de nombreuses années, mais quand même. Et bien en Égypte, seize journalistes, sont actuellement en prison. Trois sont d’ailleurs retenus pour « diffusion de fausses nouvelles ».

« Diffusion de fausses nouvelles » : mais toute la rédaction de Voici devrait être à Fleury-Mérogis !

Certain de ces dirigeants sont peut-être venus uniquement pour revoir Sarkozy et l’on trouvé hyper en forme. Il avait notamment dressé un pigeon pour viser François Hollande et lui était bien en jambe dans le cortège. Pour un mec qui fait autant de jogging, une marche c’est du petit lait !

Il s’est bien infiltré dans les premiers rangs. Il s’infiltre tellement bien que s’il n’est pas candidat et élu en 2017, il ferait un très bon journaliste sur BFM.

Petite parenthèse : je ne critiquerai pas les chaînes d’info, je sais que c’est la mode, alors qu’elles ont fait leurs meilleures audiences ces derniers jours ! BFM et i> télé, c’est le Nutella de l’information : tout le monde sait que c’est mauvais, mais on en consomme quand même abondamment !

Mais revenons aux chefs d’état inattendus ! Pour tout le monde, c’était « Je suis Charlie ». Pour eux c’était, plutôt « Je suis le mouvement ». Pour ceux qui n’ont rien vu, sachez que Bouteflika lui-même n’a pas fait le déplacement. Il fallait marcher, pas rouler !

En tout cas, Les politiques internationaux ont montré le chemin aux humoristes : ils ont recommencé à faire rire ! Ces gens en soutien à la liberté de la presse, quel humour ! Et c’est, peut-être que la meilleure explication, c’est que François Hollande a l'esprit Charlie et trouvait ça potache de les réunir là ! Et là, je dis oui !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.