Je voudrais revenir sur les propos polémique de Roland Dumas, qui hier a déclaré que Manuel Valls était « sous influence juive ».

Roland Dumas, Conseil constiutionnel, 9 mars 1995.
Roland Dumas, Conseil constiutionnel, 9 mars 1995. © Alain Nogues/Sygma/Corbis

Roland Dumas a toujours de bonnes infos. D’ailleurs, pour être le seul à défendre Laurent Gbagbo, il fallait en avoir de toutes bonnes. Figurez que, hier, Monsieur Dumas s’est même retenu, car il avait des infos encore plus croustillantes : personne ne le sait mais ce week-end, Roland était présent à la bar mitsvah de Manuel Valls !

Si, si, c’est sûr !

Quelle belle fête!

Et pour Manu chantons Mazel Tov ! Et pour Manu chantons Mazel Tov !

Quelle ambiance !

Même Roland a dansé les horots et a chanté, ça le changeait des disques de Christine Deviers -Joncour ! Bon, comme il est un peu lourd, on n'a pas pu le mettre sur une chaise pour le jeter en l’air.

Vous l’entendez peut-être en fond, mais c’est Manuel Valls lui-même qui joue de la clarinette klezmer avec sa femme au violon, c'est elle qui l'a obligé à apprendre l'instrument pour fluidifier ces relation avec Le Mossad.

Ne me regardez pas comme ça, ce ne sont pas de infos à moi, c’est Roland Dumas qui m’a tout raconté.

Donc, le tout Paris était invité à la bar mitsvah du petit Manu, Enrico Macias, Rika Zarai, et même Arthur qui discutait avec Patrick Cohen, vous dire si l’ambiance était bonne ! Même Roland était heureux d'y être : au buffet, ce n'était pas le dernier à reprendre des falafels. Il s'est tellement goinfré de gefilte fish qu’il en a salopé ses Berlutti ! Mais il s’en fiche parce qu’un de ses nouveaux amis du Sentier lui a dit qu’il pouvait avoir presque les mêmes pour trois fois moins cher s'il prenait douze paires.

Bref l’ambiance était au beau fixe, on se serait cru dans La vérité si je mens , ce qui a beaucoup plus à Roland puisque ça lui a rappelé sa ligne de défense dans l’affaire Elf : « La vérité si je mens » ! Et le grand moment de cette belle journée fut…la circoncision. Je n'étais pas là, mais Roland Dumas m’a expliqué qu’ils n’avaient pas fait appel à un rabbin, c’est Bernard-Henri Lévy lui-même qui est venu pour couper le morceau…

Donc une très belle fête, et Roland s’est même senti chez lui ce qui me permet de rappeler la tolérance des juifs envers les autres religions puisque Roland Dumas est franc-maçon !

Alors vous me direz, quelles sont les conséquences politiques de tout ça ? D’abord, le soutien inconditionnel de Manuel Valls à la loi Macron : à quoi bon s'interdire de travailler le dimanche, alors qu'on peut s'interdire de travailler le samedi puisque c'est sabbat !

Mais il y a aussi des conséquences internationales, puisque dès que Netanyahou a eu vent de cette journée, il a demandé à Valls de revenir en Israël. Ce qu’il a refusé.

Mais il a dit que quand même il allait, sur les conseils de Benyamin, proposer la construction d’un mur à Paris entre Le Marais et Barbès. Ces informations sont à confirmer puisque, pour l’instant, Roland Dumas reste la seule source ! Je terminerai en disant que j’espère que Roland Dumas à raison. J'espère, moi le goy, que Manuel Valls est juif, parce que moi aussi je le suis. Et face à certaines atrocités, Monsieur Dumas, je vous donne une vraie info : on est tous juifs !

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.