Hier soir j’étais assez peu inspiré par l’actualité, je me remettais doucement de l’entrée de Bernard Henri-Levi dans le Petit Robert - alors que le Petit Robert n’est même pas un pays en guerre - du départ de Luz alors que Zlatan devrait rester, sachant que ce sont tous les deux les pièces maîtresses d’un club très riche, de la condamnation de Jean-Luc Lahaye à un an de prison avec sursis (il aurait répondu « mais quel âge elle a sursis »)...

Bref je déprimais en quête d’un sujet pour vous éclater ce matin, tout ça en me goinfrant de chips arrosées à la Kronenbourg. Notez que si l’on considère le houblon comme un fruit et légume, additionné aux pommes de terre des chips, ça fait déjà 2 sur les 5. Et là sur quoi je tombe en surfant sur Internet, « Pourquoi les femmes aiment les dad bod », sur le site de Madame Figaro en plus, ma référence puisque c’est le site ou traînent les femmes des lecteurs du Figaro , des femmes murs de droite donc pragmatiques: elle ne quitteront jamais leur mari bien plus riche que moi, mais elles ont le temps d’avoir un jeune amant prétendument de gauche pour s’encanailler.

Et bien, ces femmes aiment les "dad bod" : contraction de dad (père) et body (corps) . Les corps de père sont à la mode! Comprenez les corps un brin enveloppés, entre Cristiano Ronaldo et Carlos. C’est une bloggeuse américaine qui a développé cette théorie, elle ne fait que reprendre une théorie que j’avais moulte fois développé moi-même quand, nu face à une femme, on ne distinguait plus l’élastique de mon boxer à cause du bourlet qui le recouvrait! Mais ça a plus de force si c’est une femme qui le revendique.

Fort de cette info J'ai mis une pizza surgelée au micro-onde et me suis servi un verre de 1664, la bière, pas le nombre de point « weight weitcher » que représenterait ma soirée. De toutes façons, en me grattant les parties intimes devant la télé, j’étais en train d’assurer mon capital séduction et peut-être même de gagner le fait que je puisse prochainement sous-traiter cette activité à une demoiselle qui tomberait sous me charme de presque gros.

Et oui, c’est écrit: la mode n’est plus aux tablettes de chocolat en guise d’abdos, non, aujourd’hui ce serait plutôt de la mousse au chocolat et idéalement elle dépasserait un peu du pot.

L’explication serait qu’un dad bod « Ce n'est pas intimidant et cela permet aux femmes de ne pas culpabiliser à côté d'un corps trop parfait. Et c'est bien plus agréable au toucher et pour les câlins. » Le succès de ces « corps de père » est sans doute aussi l’émanation chez les femmes des théories oedipiennes de Freud, de projection du père, mais ça, on s’en tamponne un peu des problèmes psychologiques des filles, tant qu’on nique!

C’est en terminant mon quatrième Magnum chocolat blanc accompagné d’une bière blanche que je concluais ce papier avec une réflexion sur l’injustice sexiste de cette analyse, car il n’y a pas d’article dans Monsieur Biba titré : « Pourquoi les hommes aiment les mum bod » . Non, les hommes n’aiment pas les filles aux corps de mères, même si les hommes aiment les mères au corps de filles !

Conclusion: l’idéal masculin vire au Botero, là où l’idéal féminin reste au Giacometti. Allez, c’est l’heure du ptit déj messieurs, j’ai ramené des chouquettes et une bonne bière d’abbaye!!!

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.