Depuis lundi, j'écoute énormément la radio, je regarde beaucoup la télé et j'ai constaté que ce sont souvent des médecins, des épidémiologistes, des politiques, des psychologues qui répondent aux questions, mais parfois ils n'ont pas le temps de répondre à toutes alors je me sacrifie pour y répondre moi aussi !

Si les spécialistes n'ont pas assez de temps pour répondre à toutes les questions, alors je vais me sacrifier, moi, qui n'ai aucune compétence en rien. Mais j'ai reçu quelques lettres et ça fera plaisir aux gens d'être écoutés :

"Cher Alex, depuis hier, l'Allemagne interdit les réunions de plus de deux personnes, nous sommes des frères siamois, comment peut-on faire si cela arrive en France ?"

Et c'est une bonne question. Alors, je vous conseille dès lors de vous relayer. Patrick et Michel, que l'un dorme pendant que l'autre va faire les courses et ensuite l'autre dormira pendant que l'un fait du jogging mais attention, prenez bien chaque fois deux attestations de sortie. 

Autre question : "Cher Alex, je n'ai pas d'animal de compagnie, je déteste le jogging et j'habite juste au dessus d'un supermarché comment puis-je faire pour aller me promener ?" 

Alors ça, c'est un cas d'école bien sûr. Eh bien, je dirais descendez au supermarché, achetez un bâton de berger de Justin Bridou et un balai, promenez-vous et si on vous arrête, dites que vous promenez votre saucisson. Et s'il considère que le saucisson n'est pas un animal de compagnie reconnu, eh bien montrez le balai et dites que votre sport, c'est le curling. Ils ne peuvent décemment pas trouver ça plus idiot que la course à pied. 

Une autre question très ciblée d'un certain Bernard Henry L de Saint-Germain-des-Prés, qui me dit : "cher Alex, nous sommes en guerre et moi, j'aime les terrains de guerre mais où puis-je me faire photographier avec le coronavirus ?"

Cher Bernard-Henri, c'est de façon désintéressée de vouloir sauver le monde vous honore et je comprends que l'idée de devoir être confiné avec votre femme Ariel pendant au moins six semaines, ça vous fait prendre des risques, mais vraiment, restez à la maison et lisez vos livres, cela vous assurera quelques siestes réparatrices. 

Autre question qui revient très souvent, de Monique d'Aix en Provence qui me demande : "toute cette période est évidemment très triste pour les personnes malades mais d'une certaine manière, peut-on se réjouir du fait que la nature reprenne ses droits ?"

Eh bien oui, Monique, on peut bien sûr être heureux pour la nature qu'elle reprenne ses droits, mais pas partout. Et c'est pourquoi je vous conseille de bien penser à acheter de la cire dépilatoire en cas de confinement total 

Les deux dernières années. Avec d'abord une question qui nous vient de la Sarthe Pénélope F. me demande : "cher Alex, est-ce que vous savez si le coronavirus a besoin d'une assistante parlementaire parce que je m'ennuie un peu en ce moment ?"

Chère Pénélope, j'ai transmis votre message au coronavirus et donc toute personne susceptible de le retarder dans son travail serait en effet bienvenue en ce moment. 

Et je prends la dernière avant de vous quitter, de Marc, de Bayeux qui me dit "cher Alex, j'ai entendu que la perte d'odorat et la perte de goût seraient des symptômes du virus, que faire si cela nous arrive ? 

Eh bien, cher Marc, oui, ce sont effectivement des symptômes mais ne vous inquiétez pas, je dirais que ce sont surtout l'occasion de tester des produits qui vous ont toujours fait un peu peur, comme l'andouillette, le maroilles ou encore l'anulingus. 

Voilà, si vous avez d'autres questions, j'y répondrai pendant toute la durée du confinement dans votre émission, donc posez-les sur Twitter avec le hashtag #AlexVizorek !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.